Les prix du gaz augmenteront de nouveau en juin, impactant les consommateurs français. Découvrez les raisons et les détails de cette hausse.

bouclier tarifaire quartiers augmentation prix du gaz tarif gaz hausse en juin

hausse en juin- CREDIT : pixabay

Le mois de juin apportera une nouvelle augmentation des prix du gaz pour les consommateurs français. Après une hausse en mai, les tarifs repères du gaz, établis par la Commission de régulation de l’énergie (CRE), vont encore grimper, affectant directement les 11 millions de foyers utilisant le gaz pour le chauffage ou la cuisson.

Une nouvelle augmentation pour juin

Les consommateurs de gaz en France doivent se préparer à une nouvelle mauvaise surprise sur leurs factures de juin. La CRE a annoncé une légère augmentation du prix repère, un indicateur qu’elle publie chaque mois pour permettre aux consommateurs de comparer les offres des différents fournisseurs. Après une série de baisses en début d’année, le prix repère avait déjà connu une hausse en mai.

Pour juin, le prix repère moyen TTC augmentera de 1,8 % par rapport à mai. Ainsi, il atteindra 0,089 €/kWh pour les ménages utilisant le gaz pour se chauffer et 0,091 €/kWh pour ceux l’utilisant uniquement pour l’eau chaude et la cuisson.

La hausse des prix du marché de gros

Cette nouvelle augmentation s’explique par une légère hausse des prix du marché de gros de gaz naturel, qui avaient baissé depuis la fin de l’année 2023. Au 1er juin 2024, la part variable TTC augmentera de 2 €/MWh pour les consommateurs types cuisson/eau chaude et chauffage, selon la CRE. Cette fluctuation des prix de gros impacte directement les tarifs appliqués aux consommateurs finaux.

Pour savoir si cette augmentation affectera directement votre facture, il est crucial de vérifier si votre fournisseur indexe ses tarifs sur le prix repère. Cette indexation peut protéger contre une trop grande variabilité des tarifs, bien qu’il soit également possible d’opter pour des abonnements à prix fixe pendant plusieurs mois ou de choisir un fournisseur qui ajuste ses prix en fonction des tarifs du marché. Avant de souscrire un contrat, il est conseillé de vérifier le taux de litiges du fournisseur pour s’assurer de la qualité du service.

Pas de changement pour les abonnements

Si les tarifs de consommation augmentent, les prix des abonnements restent stables. La CRE maintient les tarifs annuels à 102,94 € pour le forfait « Cuisson/eau chaude » et 257,18 € pour le chauffage.

Le processus de fixation des prix repères

Le prix repère est déterminé par la CRE en fonction de l’évolution des coûts d’approvisionnement, des coûts hors approvisionnement, ainsi que des coûts de transport et de stockage. Ces coûts varient selon les régions, d’où la publication d’une fourchette de valeurs pour refléter les disparités géographiques. Ces prix de référence prennent en compte les coûts supportés par les fournisseurs pour les clients raccordés au réseau de distribution exploité par GRDF, qui représente 95 % des clients résidentiels. Les autres clients, raccordés aux réseaux de distribution des entreprises locales de distribution (ELD), peuvent être soumis à des coûts différents.

En conclusion, les consommateurs de gaz doivent s’attendre à une nouvelle hausse de leurs factures en juin, marquée par une augmentation des prix repères. Il est essentiel de bien comparer les offres des fournisseurs pour choisir la plus avantageuse et éviter les mauvaises surprises.