La région Provence se prépare à deux jours consécutifs de manifestations. Mercredi, les taxis organisent des opérations escargot à Toulon, tandis que jeudi, les agriculteurs prévoient des actions dans les Bouches-du-Rhône et le Var.

agriculteurs paralysent provence 5000 manifestants à Toulon grève 13 octobre var

Les agriculteurs paralysent la Provence / Illustration d’une manifestation à Toulon – CREDIT : Var Actu

Taxis du Var en mouvement ce mercredi

Les chauffeurs de taxi du Var lancent des opérations escargot ce mercredi. Deux groupes partiront de l’est et de l’ouest de Toulon dès 6h30 pour converger vers la ville. L’Union Nationale des Taxis du Var attend plus de cent taxis pour ces actions. Les points de départ sont l’aire de la Chaberte à la Farlède et l’aire de Sanary Sud. Les taxis se rassembleront ensuite à la CPAM à 9h et à la préfecture du Var à 11h45. Ils protestent contre les nouvelles régulations de la CPAM concernant le transport sanitaire, exigeant que les patients partagent désormais les taxis.

Solidarité limitée à Marseille

Les chauffeurs de taxi de Marseille n’ont pas prévu de se joindre aux actions dans le Var, envisageant une future mobilisation nationale.

Agriculteurs en action jeudi : les agriculteurs paralysent la Provence

Les agriculteurs, exprimant leur mécontentement ces derniers jours à travers la France, se mobiliseront jeudi. Dans les Bouches-du-Rhône, des actions sont prévues probablement sur les autoroutes A7 et A54 entre Salon et Arles. Dans le Var, des opérations escargot démarreront de trois points différents, avec une arrivée prévue à la préfecture de Toulon. Environ 300 agriculteurs sont attendus, visant à encercler la ville et conseillant d’éviter toutes les autoroutes autour de Toulon jeudi matin.

Vos réactions à la rédaction de Var Actu

  • Émilie, résidente de Toulon : “Je comprends les revendications des taxis et des agriculteurs, mais ces blocages perturbent notre quotidien. J’espère qu’une solution sera rapidement trouvée.”
  • Marc, un chauffeur de taxi non-participant : “La solidarité est importante dans notre profession. Bien que je ne participe pas directement, je soutiens mes collègues dans leur lutte pour des conditions de travail équitables.”
  • Aline, agricultrice dans le Var : “Ces actions sont nécessaires pour attirer l’attention sur nos difficultés. Nous travaillons dur et méritons un soutien adéquat du gouvernement.”
  • Julien, un habitant des Bouches-du-Rhône : “Les blocages des agriculteurs sur les autoroutes sont un gros problème pour ceux qui doivent aller travailler. Il faut trouver d’autres moyens de manifester.”
  • Sophie, commerçante à Toulon : “Ces manifestations affectent notre activité commerciale. Les clients ont du mal à accéder à nos magasins. C’est une situation compliquée pour tout le monde.”