Hubert Falco, ancien maire de Toulon, affronte son procès en appel les 27 et 28 mars, espérant une réduction de peine pour revenir en force en 2026 contre le RN.

Hubert Falco délai carence fonctionnaires change fonctionnaires 1er janvier

Hubert Falco – CREDIT : VarActu

Presque un an jour pour jour après une sentence lourde qui l’a éloigné de ses fonctions électives, Hubert Falco, l’ex-maire de Toulon, se retrouve de nouveau face à la justice. Les 27 et 28 mars marquent le début de son procès en appel au tribunal d’Aix-en-Provence, où il espère renverser la vapeur.

Une condamnation qui a marqué les esprits

En première instance, Hubert Falco a été frappé de plein fouet par une condamnation à trois ans de prison avec sursis et cinq ans d’inéligibilité pour recel de détournement de fonds publics. Un verdict qui a mis un frein brutal à sa carrière politique, l’obligeant à se mettre en retrait de la scène locale qu’il dominait depuis des années.

Vers une possible réduction de peine ?

L’enjeu de ce nouveau rendez-vous judiciaire est double pour l’ancien édile. Non seulement il cherche à prouver son innocence, ou du moins à semer le doute sur les preuves qui l’ont condamné, mais il vise également une réduction significative de sa peine d’inéligibilité. Un objectif clair : retrouver son mandat et envisager un retour aux affaires locales lors des élections de 2026.

Un contexte politique tendu

La perspective d’une candidature de Hubert Falco en 2026 n’est pas anodine. Elle s’inscrit dans une stratégie de reconquête face à l’ascension du Rassemblement national dans la région, incarnée par la députée Laure Lavalette. Le combat politique s’annonce donc aussi sur le front judiciaire, où chaque issue peut rebattre les cartes pour les prochaines échéances électorales.

Une affaire à suivre de près

Ce procès en appel est donc crucial non seulement pour l’avenir politique d’Hubert Falco mais aussi pour l’équilibre des forces politiques à Toulon et au-delà. Les yeux des Toulonnais, attentifs et peut-être divisés, sont tournés vers le tribunal d’Aix-en-Provence, dans l’attente d’un verdict qui pourrait marquer un tournant.