Le verdict est tombé dans l’affaire du “frigo” Hubert Falco, perd tous ses mandats et écope de trois ans de prison avec sursis ! C’est un choc.

Nos contenus vous plaisent ? Soutenez notre duo de journalistes passionnés en regardant une courte publicité !
hubert falco avenir Toulon retour Falco

Hubert Falco est inéligible pour 5 ans immédiatement – CREDIT : Wikimédia Commons

Le verdict est tombé : Hubert Falco, le maire de Toulon, a été condamné à trois ans de prison avec sursis et à cinq ans d’inéligibilité pour recel de détournement de fonds publics dans l’affaire du “frigo de Falco”.

Le parquet avait dénoncé un « vrai scandale » et obtenu gain de cause. Le maire de Toulon Hubert Falco a été condamné à la confiscation de 55 000 euros et à l’inéligibilité pour recel de détournement de fonds publics.

Il s’agit des repas gratuits qu’il prenait à la cafétéria du Conseil départemental, dont il n’était plus le président depuis 2007, ainsi que des repas livrés à son domicile et des frais de pressing, payés par la collectivité. Ces avantages indus étaient dissimulés dans un réfrigérateur réservé à l’élu et à son épouse, employée du conseil départemental. Ce dossier était surnommé « le frigo de Falco ».

La défense avait plaidé la relaxe, estimant que le maire n’avait pas eu l’intention de s’enrichir illégalement et qu’il avait agi de bonne foi. Elle avait aussi invoqué la prescription des faits, qui remontaient à plus de six ans. Mais le tribunal correctionnel de Toulon n’a pas suivi ces arguments et a considéré que Hubert Falco avait profité d’un bien public à des fins privées, en violation de ses obligations de probité.

Hubert Falco s’est dit « blessé » par la perspective de perdre ses mandats avant que le tribunal ne rende son verdict. Il a affirmé que c’était la « pire condamnation » pour lui de ne plus pouvoir « participer à la vie de sa ville, de son pays ». Son avocat, Me Thierry Fradet, a plaidé la relaxe en invoquant « quarante ans d’une vie » consacrés à la politique. Hubert Falco, ancien LR passé chez Emmanuel Macron, était une figure incontournable du Var depuis vingt ans : maire de Toulon depuis 2001 (après avoir battu le FN), président de la métropole, ex-président du département de 1994 à 2002 et chevalier de la Légion d’honneur depuis octobre 2020. Sa condamnation signe la fin d’un empire.

Ce verdict est un coup dur pour le maire de Toulon, qui dirigeait la ville depuis 2001 et qui était aussi président de la métropole Toulon-Provence-Méditerranée. Il devra céder son fauteuil à son premier adjoint, Jean-Louis Masson, qui assurera l’intérim jusqu’aux prochaines élections municipales. Hubert Falco a dénoncé une décision “injuste” et “disproportionnée” et a affirmé qu’il continuerait à se battre pour sa ville et pour son honneur.