Le 12 août 2021, une jeune conductrice avait fauché une famille à Fréjus, après avoir consommé alcool et cannabis. Elle est jugée ce mardi.

Nos contenus vous plaisent ? Soutenez notre duo de journalistes passionnés en regardant une courte publicité !
Le 12 août 2021, une jeune conductrice avait fauché une famille à Fréjus, après avoir consommé alcool et cannabis. Elle est jugée ce mardi.

Le 12 août 2021, une jeune conductrice avait fauché une famille à Fréjus, après avoir consommé alcool et cannabis. Elle est jugée ce mardi à Draguignan. – CREDIT : Var Actu

Drame le 12 août 2021 à Fréjus. Une jeune conductrice avait fauché une famille après avoir consommé alcool et cannabis. Un enfant de 7 ans a été tué sur le coup et son grand frère, qui avait 9 ans à l’époque, est maintenant handicapé (jambe amputée). Leur maman avait été projetée à une quinzaine de mètres et était  gravement blessée Plus de 2 ans après les faits, elle est jugée à Draguignan, ce mardi. Elle est accusée pour “homicide et blessures involontaires” et “délit de fuite”. Elle risque 10 ans d’emprisonnement et de 150.000 euros d’amende.

Pour rappel, c’était donc le 12 août dernier. La famille venue de Metz est en vacances. C’est leur dernier jour. Il est 21h45 et sont sur un trottoir du centre-ville de Fréjus. Une voiture folle vient les faucher. Au volant du Range Rover, une jeune femme de 24 ans. Après l’accident, elle est incontrôlable. Elle insulte les passants qui l’entourent, tente de prendre la fuite. Un gendarme en permission l’arrêtera. D’après les premiers éléments de l’enquête, elle sort d’un bar avec 1,88 gramme d’alcool dans le sang et a aussi fumé du cannabis. De plus, lors du choc, elle roulait à très vive allure.

Si le procès démarre aujourd’hui, elle est en détention provisoire depuis les faits. D’après son avocat, la conductrice est aujourd’hui consciente de ses erreurs et demande de l’aide pour sortir de son addiction au cannabis. Elle a demandé à sa famille de ne pas assister au procès. L’audience doit durer toute la journée. La famille de Metz espère comprendre ce qu’il sait passé et avoir des excuses.