Un bug informatique empêche 600 000 automobilistes, dont beaucoup dans le Var, de perdre des points sur leur permis depuis janvier.

papiers dans le Var retrait de points renouveler permis de conduire bug informatique

bug informatique- CREDIT : VarActu

Depuis le début de l’année, une faille dans le système informatique a permis à des centaines de milliers de conducteurs flashés pour excès de vitesse de ne pas perdre de points sur leur permis. Retour sur cette incroyable situation qui touche  les automobilistes de France, de Toulon et du Var.

Un bug informatique au cœur de la sécurité routière

Depuis janvier, les excès de vitesse inférieurs à 5 km/h ne sont plus sanctionnés par un retrait de points, mais seulement par une amende forfaitaire variant de 68 à 135 euros. Cependant, un dysfonctionnement informatique a entraîné des conséquences bien plus larges. Comme l’a révélé Le Progrès, les automobilistes ayant été flashés à plus de 5 km/h au-dessus de la vitesse autorisée n’ont pas non plus subi de retrait de points.

À l’origine de cette situation, un énorme bug informatique au sein de l’Agence nationale des traitements automatisés des infractions (Antai). Cette dernière avait revu son système informatique pour s’adapter aux nouvelles règles concernant les petits excès de vitesse. Malheureusement, ce changement a causé une anomalie non détectée à temps.

Une découverte tardive et des conséquences pour les automobilistes

Ce n’est qu’à la mi-novembre 2023 que les professionnels de la récupération de points ont signalé une baisse d’activité de 30 %, alertant ainsi l’Antai. Une enquête interne a alors révélé que si les automobilistes recevaient bien un courrier indiquant la perte de points, ces derniers n’étaient pas effectivement retirés du permis de conduire en raison du bug.

Cette situation concerne environ 600 000 conducteurs à travers la France, dont un grand nombre dans la région de Toulon et du Var. La bonne nouvelle temporaire pour ces automobilistes est que leurs points n’ont pas été immédiatement retirés. Mais la mauvaise nouvelle, c’est que cela ne devrait pas durer.

Le retour des sanctions : un processus en cours

Ces dernières semaines, l’Antai a finalement corrigé le problème, mais cela signifie également que les conducteurs concernés ne vont pas échapper à la sanction. En effet, l’agence traite actuellement jusqu’à 10 000 dossiers par jour pour régulariser la situation. Des courriers seront envoyés aux conducteurs verbalisés pour les informer de la rectification.

Pour les automobilistes souhaitant vérifier le nombre de points restant sur leur permis, un nouveau site officiel a été mis en ligne il y a quelques mois. Il permet de consulter simplement l’état de son permis et d’éviter ainsi les mauvaises surprises.

Une vigilance accrue

Cette affaire met en lumière l’importance des systèmes informatiques fiables et bien surveillés, surtout lorsqu’il s’agit de la sécurité routière. Les conducteurs de Toulon, du Var et du reste de la France doivent donc rester vigilants et s’informer régulièrement sur leur situation administrative.