Un mois s’est écoulé depuis qu’un incendie a ravagé le magasin Gémo dans la zone de l’Ancre Marine à La Ciotat, entraînant un chômage technique massif et affectant gravement l’activité commerciale locale.

incendie Gémo La Ciotat

incendie Gémo La Ciotat – CREDIT : Var Actu

La situation demeure précaire, les enseignes voisines comme Sport 2000 et Casa peinant à reprendre leurs activités, les magasins restent à l’arrêt, tandis que les habitants de La Ciotat expriment leur mécontentement face à cette paralysie prolongée.

Réaction en chaîne et impact économique

L’incendie qui a éclaté au Gémo n’a pas seulement endommagé les infrastructures du magasin lui-même mais a également eu un effet domino sur les commerces avoisinants. Sport 2000, situé juste au-dessus, et Casa, à proximité immédiate, sont toujours à l’arrêt, privant ainsi la zone d’Ancre Marine de points de vente essentiels et plongeant de nombreux employés dans l’incertitude du chômage technique. Cette situation a laissé un vide dans l’offre commerciale de la région, impactant non seulement les employés des magasins concernés mais aussi l’économie locale dans son ensemble.

Les efforts des secours et la réponse des habitants

Les pompiers du département 13 ont déployé des efforts considérables pour maîtriser l’incendie, faisant appel à des équipes spécialisées et à des technologies avancées telles que le robot Colossus. Leur intervention rapide a permis de localiser et d’éteindre efficacement les foyers d’incendie, évitant ainsi une propagation plus large et des dégâts encore plus importants. Cependant, malgré la maîtrise de l’incendie, les répercussions économiques et sociales se font encore sentir, soulignant l’importance d’une réaction et d’une aide communautaires face à de telles catastrophes.

  • “C’est vraiment difficile de voir notre quartier comme ça, sans vie,” explique Julien, un habitant de longue date. “On espérait tous un redémarrage rapide, mais ça traîne et ça affecte tout le monde ici. On a besoin de ces magasins, pas seulement pour le shopping, mais pour l’emploi et le dynamisme de La Ciotat.”
  • “Je passe devant la zone de l’Ancre Marine tous les jours pour aller travailler, et c’est un rappel constant de l’incendie,” raconte Sophie, une jeune professionnelle de la ville. “On se sent impuissant, en attente d’une action concrète pour relancer la zone. C’est plus qu’un magasin, c’est une partie de notre quotidien qui est touchée.”
  • “Les efforts des pompiers ont été incroyables, mais maintenant, c’est à nous, la communauté, de jouer notre rôle,” affirme Marc, un commerçant local. “Il faut se mobiliser pour aider les commerces affectés et leurs employés. C’est le moment de montrer qu’à La Ciotat, on ne laisse personne derrière.”

Vers une reconstruction et un redémarrage

La levée de doute et les opérations de nettoyage dans les bâtiments contigus ont été réalisées, mais la route vers la normalisation semble encore longue. Les autorités locales, les commerçants et les habitants de La Ciotat sont désormais confrontés au défi de reconstruire et de revitaliser cette zone clé, essentielle à la vie économique et sociale de la ville.