Ce mercredi 30 mars 2022, un avion de chasse de l’armée de l’air a intercepté, près de Toulon, un avion léger en provenance d’Italie qui ne répondait pas à la radio et n’avait pas déposé de plan de vol.

Un mirage 2000 – Crédit photo : Pixabay

« Ce matin à 9 h 05, dans le cadre de la posture permanente de sûreté aérienne, la police du ciel est intervenue sur un avion léger en provenance d’Italie, appartenant à une école de formation au pilotage italienne, qui était entré dans l’espace aérien national en contrevenant à plusieurs règles de circulation aérienne : pas de plan de vol, pas de contact radio, pénétration de zones interdites », détaille l’armée de l’air, en précisant que l’appareil « a notamment perturbé le trafic aérien à Nice ».

L’avion a été intercepté par un Mirage 2000 à proximité de Toulon. Il a été escorté, il s’est posé à Aix les Milles où il a été accueilli par un hélicoptère Fennec de la police du ciel avant d’être pris en charge par les forces de sécurité intérieure.

Le pilote a été interpellé par la Police aux frontières et placé en garde à vue afin de préciser les circonstances de l’incident. « Il arrive que les gens s’égarent, ça peut-être aussi dû à une panne d’instruments, l’enquête permettra de vérifier tout ça, mais ça reste un incident classique« , dit une source policière. L’armée de l’air précise ainsi qu’elle est intervenue environ à 170 reprises pour des « situations anormales » de ce type l’an dernier.