La France se prépare à l’arrivée des radars thermiques en janvier 2024, un dispositif innovant visant à renforcer le respect des voies de covoiturage. Découvrons ensemble comment cette technologie va transformer la conduite dans la région.

trois nouveaux radars Var radar Bonne-Grace nouveaux radars Marseille radars thermiques avalanche de PV radar excès de vitesse var 2024 sujets octobre Cagnes-sur-Mer radar anti-bruit var

radars thermiques – Crédit photo : Var Actu

Innovation technologique sur les routes du Var bientôt comme à Lyon ?

Dès janvier 2024, c’est Lyon qui va vivre une révolution technologique sur ses routes avec l’introduction des radars thermiques. Ces dispositifs, qui ont fait leurs premiers pas déjà sur l’agglomération lyonnaise en novembre dernier, visent à identifier les conducteurs enfreignant les règles de covoiturage.

Fonctionnement et objectifs des radars thermiques

Les radars thermiques, contrairement aux radars de vitesse traditionnels, utilisent des capteurs infrarouges pour détecter le nombre de passagers dans un véhicule. Leur but principal est de s’assurer que les voies réservées au covoiturage sont utilisées correctement. Les véhicules qui ne respectent pas cette règle, c’est-à-dire ceux qui roulent dans ces voies avec un conducteur seul, seront automatiquement repérés.

Amendes et application des règles

En cas d’infraction, le radar prendra une photo de la plaque d’immatriculation du véhicule. Les forces de l’ordre analyseront ensuite la situation pour déterminer si une amende est justifiée. Les contrevenants s’exposent à une amende de 135 euros, réduite à 90 euros en cas de paiement rapide.

Évolution de la réglementation et impact sur les conducteurs

Cette nouvelle réglementation, instaurée dans le but de désengorger les routes et de promouvoir le covoiturage, représente un changement significatif pour les conducteurs. Elle vise à encourager des pratiques de conduite plus responsables et respectueuses de l’environnement.

Prochaines étapes et expansion du dispositif

Après Lyon, d’autres grandes villes françaises comme Paris, Lille et Strasbourg sont en lice pour adopter ces radars thermiques. Et Toulon alors ? Il n’est pas impossible de les voir arriver rapidement aussi dans la capitale du Var, une ville souvent embouteillé et où il y a beaucoup de trafic de voiture. Ce déploiement progressif marque une étape importante dans la gestion du trafic et la promotion de modes de transport alternatifs.