Mobilisation majeure des agriculteurs dans le Var aujourd’hui, avec des opérations escargots perturbant le trafic sur l’A57 et une rencontre attendue avec le préfet.

zoom trafic Toulon A57 élargissement A57 Toulon autoroute toulon 8 janvier travaux A57 A57 arrêts de bus

mobilisation var agriculteurs – CREDIT : Var Actu

La mobilisation nationale pour la survie de la filière agricole se fait ressentir avec force dans le Var. Aujourd’hui, une série d’opérations escargots a perturbé considérablement la circulation, notamment sur l’autoroute A57, en direction de Toulon et de Draguignan.

Un mouvement d’ampleur en direction de Toulon

Ce jeudi 25 janvier marque une étape importante dans la mobilisation des agriculteurs du Var. Plus de 100 tracteurs et 200 manifestants ont pris d’assaut l’autoroute A57 en direction de la préfecture du Var à Toulon. Ces agriculteurs, partis de différents points du département, convergent vers un point commun pour faire entendre leur voix.

Rencontre programmée avec le préfet

Au cœur de cette mobilisation, un rendez-vous est prévu avec le préfet du Var, Philippe Mahé. L’objectif est de discuter des enjeux cruciaux auxquels la filière agricole est confrontée et de chercher des solutions viables pour assurer sa survie.

Des mesures gouvernementales attendues

Dans ce contexte, le Premier ministre Gabriel Attal a annoncé qu’il présenterait vendredi “des propositions concrètes de mesures de simplification” pour les agriculteurs. Cette annonce est attendue avec impatience par les manifestants, espérant des réponses à leurs préoccupations.

Extension du mouvement à Draguignan

Le mouvement ne se limite pas à Toulon. À Draguignan, les agriculteurs de la Confédération Paysanne prévoient une mobilisation significative, avec une action symbolique consistant à emmener 600 brebis dans la ville. Une rencontre est également sollicitée avec la sous-préfète, Myriam Garcia.

Impact sur la circulation

La préfecture du Var a émis des conseils de prudence, suggérant de reporter les déplacements autant que possible. La circulation dans les zones touchées par les manifestations est particulièrement difficile, avec un réseau secondaire saturé et un trafic dense.