La plantation du muguet bat son plein : rencontre avec Melchior de Valbray, propriétaire du site.

Nos contenus vous plaisent ? Soutenez notre duo de journalistes passionnés en regardant une courte publicité !
pourquoi muguet 1er mai muguet 1er mai changements

Pousses de muguet après 3 semaines – CREDIT : VarActu

L’entreprise implantée à Ollioules et à Hyères est la première productrice de muguet en pot d’Europe. En effet cette année encore, 700 000 pots produits seront vendus à la grande distribution, à des grossistes, aux professionnels de la vente florale mais aussi aux vendeurs d’un jour comme le veut la tradition. La plantation a commencé le 13 mars et l’entreprise a recruté plus de 100 saisonniers. Le muguet met ensuite 5 à 6 semaines pour fleurir.

Cette année, le record de 2020 avec la production d’un million de pots ne sera pas battu, mais 2020 était une année exceptionnelle dans la mesure où le producteur varois était un des rares à continuer l’activité malgré le confinement dû au COVID. Comme nous l’indique le propriétaire du site : « ce qui nous limite aujourd’hui, c’est l’offre de griffes qui est inférieure à la demande ». (Griffes : sorte de rhizomes avec de multiples racines N.D.L.R.)

Face au manque de main d’œuvre française, Melchior de Valbray nous indique avoir fait appel à des travailleurs espagnols sur le site d’Hyères : « cette pénurie d’employés se fait sentir depuis quelques années ». Si les « pépinières Valbray » existent depuis 1962 avec la production de fleurs coupées, les premières cultures du muguet datent de 1981 avec 1 000 pots. Aujourd’hui, Melchior et son frère sont la 3ème génération qui gère cette société qui produit également des plantes à massifs, des arbustes, des orchidées et même des fraises comme c’est actuellement le cas sur le site d’Hyères.

Les « pépinières Valbray » d’Ollioules et Hyères offrent également la possibilité d’achat direct de muguet pour les particuliers à partir du 25 avril et sont ouvertes tous les jours de la semaine, dimanche inclus.

muguet

M De Valbray veille en permanence sur sa culture – CREDIT : VarActu