Limitation, réservation, jauge… La région PACA tente de limiter le tourisme  pour préserver les sites naturels de la région du surtourisme.

Nos contenus vous plaisent ? Soutenez notre duo de journalistes passionnés en regardant une courte publicité !
calanques Noël Calanques de Marseille homme retrouvé Gineste coupée marseille calanque

Limitation du tourisme dans les calanques de Marseille – CREDIT : VarActu

Des Calanques de Marseille aux sentiers des ocres du Colorado provençal, de plus en plus d’espaces cherchent à freiner l’afflux touristique. Les sites de la région PACA déploient différentes initiatives pour faire face au surtourisme, telles que les visites sur réservation, l’établissement de jauges, la limitation des parkings et la mise en place de zones de délestage en dehors des villages.

Certains sites ont opté pour l’instauration de jauges. À Marseille, par exemple, le Parc national des Calanques a décidé de limiter l’accès à la calanque de Sugiton à partir du 14 juin. Les visiteurs doivent réserver en ligne avant leur visite, et l’accès est gratuit mais limité à 400 personnes par jour. Avant cette mesure, le site accueillait en moyenne 2 500 personnes quotidiennement. Cette régulation se poursuivra jusqu’au 17 septembre 2023 et sera réitérée chaque été jusqu’en 2027.

Dans le Var, la fréquentation des îles du Parc national de Port-Cros, dont Porquerolles fait partie, est limitée à un quota de 6 000 visiteurs par jour depuis 2021. Les compagnies maritimes desservant ces îles se sont engagées à ne pas accepter plus de touristes à bord. Les loueurs de vélos ont également accepté de restreindre le nombre de vélos loués en mettant en place une jauge.

D’autres sites ont choisi de restreindre les accès. Dans les Alpes-de-Haute-Provence, la capacité d’accueil du parking donnant accès au lac d’Allos a été réduite de 180 à 120 places. De plus, le stationnement y est désormais payant entre 7h et 17h. Les Gorges du Toulourenc, situées entre le Vaucluse et la Drôme, ont mis en place deux parkings payants à Mollans-sur-Ouvèze et à Veaux, limités à 60 véhicules chacun. Lorsque les deux parkings sont complets, la fermeture de la barrière signale que la jauge est atteinte. Des blocs de roches et des barrières de bois empêchent désormais le stationnement sauvage sur les bas-côtés.

Dans le village de Gordes, dans le Vaucluse, la municipalité a cherché à fluidifier le trafic en mettant en place des paiements automatiques des parkings via des applications smartphone, réduisant ainsi les files d’horodateurs. Des parkings de délestage situés en dehors du village ont également été mis en place pour réduire la circulation automobile, empêchant ainsi le passage des bus et des camping-cars dans le centre-ville.

D’autres sites ont adopté une approche intermédiaire. Le Colorado Provençal, également dans le Vaucluse, a restreint l’accès à ses paysages ocres spectaculaires. Depuis le 1er mai, les automobilistes doivent réserver leur entrée jusqu’à 13 heures. Passé cet horaire, la réservation n’est plus nécessaire. Les piétons, les cyclistes et les motards ne sont pas concernés par cette mesure.

Lorsque la jauge de réservation est atteinte, le parking est temporairement fermé. La capacité d’accueil en temps réel du parking peut être consultée en ligne. Afin de faire face à l’afflux de touristes sur le site classé Natura 2000 des sources de l’Huveaune, la mairie a fermé le parking à proximité, en proposant un autre parking plus éloigné dédié aux visiteurs.

Ces différentes mesures témoignent des efforts déployés par les sites naturels de la région PACA pour préserver leur environnement tout en gérant l’afflux touristique.