Aucun secteur ne semble échapper à la hausse générale des prix. Après l’essence, le gaz et l’électricité, c’est au tour du secteur du rail.

Gare de Toulon – Crédit photo : Varactu

Alors que le carburant ne cesse d’augmenter, les tarifs des TER vont faire de même. A savoir, qu’en Paca, les trains express régionaux transportent près de 100.000 voyageurs par jour.

Cette mesure a été votée le 25 février par la Commission permanente du conseil régional et entrera en vigueur le 1er avril. Elle prévoit :

+ 2,82 % pour les billets achetés à l’unité

+ 4,57% pour les abonnements monomodaux.

Il faudra par exemple débourser environ 20 centimes de plus sur un trajet entre Marseille et Aix-en-Provence.

Les usagers craignent notamment la suppression de la principale carte de réduction « Zou » mise en place en 2010, qui permettait pour 30 euros par an d’avoir 50 % sur tout le réseau régional et 75 % sous réserve d’acheter 10 tickets sur la même origine-destination.

Pour Estelle, Sanaryenne étudiante à Hyères, la carte est primordiale : « je suis en alternance, je n’ai pas les moyens de prendre la voiture tous les jours pour aller à mon entreprise. Si cette carte disparait il faudra que je mette fin à mes études pour trouver un vrai emploi à temps complet pour pouvoir me payer tranquillement mon trajet domicile-travail. »

La Région ajoute que les tarifs n’auraient par augmenté depuis sept ans. L’objectif serait de récupérer entre 2 et 2,5 millions d’euros. Une nouvelle réunion de concertation devrait avoir lieu dans une quinzaine de jours.