Un lycéen vauclusien a été kidnappé par erreur dans une affaire liée à la cryptomonnaie. L’enquête continue pour retrouver les coupables.

octogénaire La Penne-sur-Huveaune enfant 9 ans arme kidnapping appel témoins accident A57 cannes homme retranché rixe Solliès-Pont cambriolage nouvel an marseille supermarché femme mise en examen Toulon cambrioleur aix-en-provence marseille drogues martigues Marseille plan d'Aou

kidnapping – CREDIT : VarActu

Un enlèvement inattendu à Gargas

Le 8 janvier dernier, la tranquillité de la commune de Gargas a été troublée par un événement aussi surprenant qu’inquiétant. Un lycéen, en route pour son établissement scolaire, a été la victime d’un kidnapping inattendu. Les ravisseurs, guidés par des motifs financiers, avaient en réalité visé une autre personne.

Une méprise aux conséquences heureusement limitées

Les agresseurs, s’étant rapidement rendu compte de leur erreur, ont relâché le jeune homme. Fort heureusement, le lycéen est sorti indemne de cette expérience traumatisante et s’est immédiatement rendu à la gendarmerie d’Apt pour signaler l’incident.

L’objet du litige : une clé de cryptomonnaie

L’enquête menée par la section de recherches de Marseille et la brigade de recherches d’Apt a révélé que les kidnappeurs cherchaient à extorquer une clé de sécurité de cryptomonnaie. Leur but était de s’emparer de plusieurs dizaines de milliers d’euros appartenant à un autre jeune de la même commune.

Une enquête en cours

Les gendarmes, ayant identifié l’individu ciblé par les ravisseurs, ont saisi un montant significatif de 127 000 euros. L’enquête se poursuit activement pour identifier tous les protagonistes de cette affaire et les présenter à la justice. Cette situation souligne la montée des crimes liés à la cryptomonnaie et les risques qu’elle peut engendrer.

La réaction des autorités

Cet incident a provoqué une vive réaction des autorités locales et de la communauté éducative, conscients des dangers potentiels que représente cette nouvelle forme de criminalité financière. L’affaire, encore en cours d’investigation, reste au cœur des préoccupations de la justice et de la population locale.