La police nationale du Var a lancé un appel à la vigilance sur les réseaux sociaux ce lundi 19 juin, suite à la “disparition inquiétante” de Jasmine DINAR.

Nos contenus vous plaisent ? Soutenez notre duo de journalistes passionnés en regardant une courte publicité !
Disparition Jasmine DINAR

Disparition de Jasmine DINAR en vacances à la Seyne-sur-Mer- CREDIT : Police Nationale 83

Cette adolescente de 16 ans a été signalée manquante depuis le 18 juin, aux alentours de 19 heures, dans la commune de La Seyne-sur-Mer.

Les autorités policières qualifient cette disparition d’inquiétante et ont diffusé un avis de recherche dans le but de retrouver Jasmine, qui n’a plus été vue ni contactée depuis dimanche 18 juin vers 19 heures.

Jasmine DINAR, originaire de Bourgoin-Jallieu, une banlieue lyonnaise, est âgée de 16 ans. Elle passait des vacances dans le Var et a été aperçue pour la dernière fois dans la commune de La Seyne.

D’après la description fournie par la police, elle a les cheveux noirs, coupés au carré, légèrement bouclés. Sa taille est de 1m50 et elle présente “de petites coupures sur les bras et les jambes”.

Au moment de sa disparition, Jasmine portait un short rose à paillettes ainsi qu’une robe rose. La police invite toute personne disposant d’informations à contacter les numéros d’urgence 17 ou 04.98.00.84.44.

Il est primordial de rester vigilant et de partager cette information afin de maximiser les chances de retrouver Jasmine DINAR saine et sauve. Toute aide de la part du public est cruciale dans de telles situations, car chaque indice peut faire la différence dans la résolution de cette disparition inquiétante.

Nous avons recueilli une réaction d’un vacancier qui est père d’une fille de 16 ans, il nous raconte : “En tant que vacancier à La Seyne-sur-Mer et père d’une fille du même âge que Jasmine, je suis profondément bouleversé par la disparition inquiétante de cette jeune fille. Mon cœur se serre en imaginant l’angoisse et le désarroi que doivent ressentir les parents de Jasmine en ce moment. Lorsque l’on est en vacances, on souhaite avant tout profiter d’un moment de détente et de bonheur en famille. Je ne peux qu’imaginer l’angoisse que vivent les parents de Jasmine. En tant que père, je ressens une profonde empathie pour eux, car je sais combien il est difficile de ne pas savoir où se trouve son enfant et s’il est en sécurité.”