Un homme de 40 ans a été mis en examen à cause de l’incendie de Gonfaron de 2021, qui avait brûlé 7000 hectares et tué deux personnes.

Nos contenus vous plaisent ? Soutenez notre duo de journalistes passionnés en regardant une courte publicité !
incendie de gonfaron

7100 hectares ont été brûlé dans l’incendie de Gonfaron en 2021 / image d’illustration – CREDIT : Wikimédia Commons

C’était un drame qui avait bousculé les varois l’été dernier. De nombreux locaux et touristes avaient vu leur quotidien bouleversé mi-août. Depuis un an et demi maintenant, l’enquête de l’incendie de Gonfaron a avancé. Mi-décembre, un homme d’une quarantaine année a été identifié et accusé d’avoir jeté son mégot, originaire du départ de l’incendie.

Pour le retrouver, les enquêteurs ont fait appel aux images de vidéo-surveillance de l’aire d’autoroute de Sigue. Il s’agit de l’endroit où le feu est parti. Au moment où l’incendie est parti, ce varois était seul sur cette petite aire d’autoroute de la Sigue. Si dans un premier temps, l’individu a nié les faits, l’homme, originaire de la région, a fini par reconnaître les faits.

Il a reconnu avoir fumé une cigarette à cet endroit et de l’avoir jeté par terre avant de repartir. Il est accusé pour “incendie involontaire par violation d’une obligation de prudence ayant entraîné la mort”. Si sa responsabilité est avérée, il risque 7 ans de prison et 100 000 euros d’amende.

L’incendie de Gonfaron de 2021 est l’incendie le plus ravageur de ces 30 dernières années dans le Var. Les flammes avaient traversé 8 communes et avaient perduré plus de 10 jours. 2 personnes avaient perdues la vie, 20 avaient été blessés. Plus de 10.000 personnes avaient été évacuées et 400 maisons avaient été touchées.

A l’heure actuelle, l’enquête continue. Le but ? Savoir si le geste de cet homme était volontaire ou  non !