Depuis plus de deux décennies déjà, la France figure sur la liste des pays qui utilisent l’euro. Cependant, cette devise est bien loin d’être la seule qu’a connue la nation.

monnaie française – CREDIT : Pixabay

L’histoire monétaire de la France a été l’une des plus mouvementées, du franc originel à l’euro. Que retenir de l’évolution des monnaies françaises ?

Les origines du franc

En 1356, lors de la bataille de Poitiers, le roi Jean II Le Bon est capturé par les Anglais. Trois ans plus tard, après avoir été libéré contre rançon, il rejoint son peuple. Pour rembourser cette somme colossale et réaffirmer l’unité du royaume, le roi prend une décision historique.

Il décide de créer une nouvelle monnaie : le franc, qui fait actuellement partie du Trésor du Patrimoine. Cette initiative vise à unifier le pays autour d’une monnaie forte et à consolider son autorité. Cependant, malgré cette intention, le franc ne parvient pas à s’imposer durablement et devient rapidement une monnaie rare.

Le Napoléon d’or

Frappé pour la première fois sous le règne de Napoléon Bonaparte en 1802, le Napoléon a été une monnaie emblématique du franc jusqu’en 1914. Aujourd’hui encore, cette pièce est prisée des collectionneurs. Vous pouvez la trouver en vente sur le site Trésor du Patrimoine, ainsi qu’un éventail d’autres monnaies anciennes.

Dès sa création, cette pièce avait pour objectif de succéder au Louis d’or et de renforcer le prestige de la France à l’international. Le Napoléon d’or a connu son apogée pendant le Second Empire, lorsque Napoléon III a décidé en 1852 de frapper de nouvelles pièces pour légitimer son nouveau régime. À cette époque, la France était en plein essor économique.

Le franc français

À la veille des années 60, la France était sur le point d’investir le marché commun. Elle avait, pour cela, besoin d’assainir ses comptes pour ne pas subir la loi de devises plus fortes. Il était surtout question de combler le déficit budgétaire et d’équilibrer la balance de paiements.

C’est dans ce contexte qu’est né le franc français, encore appelé le nouveau franc. Bien que les objectifs aient été atteints, le nouveau franc n’a servi que pendant 44 années.

L’adoption de l’euro

En 2002, la France a adopté l’euro, une monnaie qui incarnait l’espoir de tout un peuple. Elle a été mise en place pour faciliter et uniformiser les échanges entre certaines nations. De 2002 à 2022, la valeur de l’euro par rapport au dollar américain a fluctué entre 0,68 euro pour un dollar et 1,058 euro pour un dollar.

Au cours de cette même période, le produit intérieur brut (PIB) de la France a connu une croissance moyenne d’environ 1,09 % par an, bien que la variation du PIB ait oscillé entre -7,8 % et 6,8 %. En parallèle, l’inflation est restée modérée, avec une moyenne annuelle de 1,41 % et des fluctuations allant de 0 % à 2,8 %.

La monnaie française : une histoire digne des scénarios hollywoodiens

C’est le moins qu’on puisse dire à la lumière de tout ce qui a été exposé. Pour des questions d’hégémonie ou surtout de stabilité, la France n’a pas hésité à passer d’une monnaie à une autre.

Finalement, l’euro, adopté depuis 2002, fait l’affaire, offrant à l’économie française une stabilité avec de belles perspectives pour l’avenir. Vivement que cette tendance se pérennise !