À l’entrée de Bandol, un changement de paysage s’opère avec la disparition progressive des palmiers, symboles de la ville, suite à l’invasion du charançon rouge. La mairie envisage une rénovation écologique avec des pins parasol.

Bandol adieu palmiers

Bandol adieu palmiers – CREDIT : Var Actu

Le charançon rouge, une menace pour les palmiers de Bandol

Les palmiers, emblématiques de l’entrée de Bandol et figurant sur de nombreuses cartes postales, font face à un grave danger. Le charançon rouge, un insecte nuisible, s’attaque à ces arbres, les rongeant de l’intérieur. Cette semaine, plusieurs palmiers ont été arrachés sur le front de mer, victimes de cet envahisseur.

Réaménagement du front de mer : un nouveau visage pour Bandol

Depuis septembre, la mairie a entamé des travaux de réaménagement sur l’Avenue de la Libération, transformant radicalement le paysage. Plusieurs palmiers endommagés par le charançon rouge ont été déracinés le mercredi 17 janvier, suite à une étude phytosanitaire commandée par la municipalité il y a un an.

La réaction des habitants face à cette perte

Les Bandolais expriment leur tristesse face à la disparition des palmiers, symboles de leur littoral provençal. Marc, un touriste régulier, exprime son étonnement : “Chaque été, je viens ici et ces palmiers étaient comme des repères. Leur absence va vraiment changer l’atmosphère de la ville.” De son côté, Émilie, une jeune résidente, se montre optimiste : “C’est triste de perdre une partie de notre patrimoine naturel, mais je suis curieuse de voir comment ces pins parasol vont redéfinir notre paysage.”

Le pin parasol : une alternative locale et écologique

Pour remplacer les palmiers, la ville de Bandol envisage de planter des pins parasol. Jean-Pierre Chorel, 2e adjoint au maire, explique que ces arbres sont traditionnels et emblématiques de la région. Contrairement aux palmiers, les pins parasol offrent de l’ombre et aident à lutter contre les îlots de chaleur urbains.

Un projet d’urbanisme durable

Les travaux de réaménagement devraient s’achever le 30 avril 2024. La mairie prévoit d’augmenter de 25% les espaces verts, d’aménager une voie dédiée aux mobilités douces et de créer des espaces de détente face à la mer. Cette transformation vise à préserver et valoriser le paysage côtier de Bandol tout en répondant aux défis écologiques actuels.