Dans le Var, l’annonce d’une nouvelle hausse des prix des billets de train SNCF suscite une vive réaction parmi les usagers.

augmentation tarifs SNCF varois

augmentation tarifs SNCF la colère des varois – CREDIT : Var Actu

En effet, malgré une augmentation déjà significative de 5% en 2023, les tarifs des TGV InOui sont prévus de grimper d’environ 2,6% supplémentaires. Ce mécontentement est exacerbé par la modification de l’algorithme de tarification, qui a entraîné une augmentation de 20 euros sur certains trajets, laissant les voyageurs varois et d’ailleurs face à une situation jugée inacceptable.

Le mécanisme de l’augmentation

Le cœur du problème réside dans la modification de la méthode de calcul du prix des billets. Auparavant basé sur le meilleur temps de parcours, le tarif est désormais calculé sur le temps moyen, impactant directement le coût pour les usagers. Cette subtilité a permis à la SNCF d’ajuster ses tarifs à la hausse, sans pour autant renier ses engagements concernant les cartes avantages, selon la perception des clients.

Réactions des usagers : entre indignation et résignation

Les usagers du Var ne cachent pas leur frustration. “On continue dans le foutage de gueule”, s’insurge un voyageur régulier, illustrant un sentiment d’exaspération généralisé. La perception est celle d’une entreprise qui, par des détours administratifs, parvient à augmenter ses prix sans en assumer pleinement la portée auprès de sa clientèle.

La position officielle contestée

Le ministre chargé des transports, Clément Beaune, avait pourtant assuré que les tarifs planchers ne subiraient pas d’augmentation pour les détenteurs de cartes avantages. Une promesse qui semble aujourd’hui entachée par ces ajustements tarifaires, perçus comme une trahison par une partie des usagers.

Un calcul controversé

L’astuce de recalculer les tarifs en fonction du temps de trajet moyen, plutôt que du trajet le plus court, a particulièrement indigné. Ce changement de méthode a provoqué un glissement des billets d’une tranche tarifaire à l’autre, entraînant des augmentations significatives pour des trajets comme Paris-Rennes, qui voit son prix bondir de 49 à 69 euros.

Vers une mobilisation des usagers ?

Face à cette situation, la mobilisation des usagers semble prendre forme, certains appelant à une révision de ces augmentations jugées injustes. La SNCF, de son côté, se trouve au centre d’une polémique qui questionne sa stratégie de tarification et son engagement envers ses clients.

Dans un contexte de pression économique croissante, la décision de la SNCF de réajuster ses tarifs en jouant sur les critères de calcul suscite un débat houleux. Les Varois, comme de nombreux autres usagers à travers la France, expriment leur mécontentement et appellent à une transparence accrue ainsi qu’à une réévaluation de ces mesures tarifaires.