Ce vendredi 17 mai, une alerte à la bombe a provoqué l’évacuation d’un immeuble situé rue Paul-Cézanne à Aix-en-Provence.

adolescente grièvement blessée appartement feu Marseille Noailles accident au Muy Brignoles toiture hyères marins-pompiers agressés marseille alerte à la bombe à Aix

alerte à la bombe à Aix-en-Provence- CREDIT : Varactu

Ce vendredi 17 mai, une alerte à la bombe a provoqué l’évacuation d’un immeuble situé rue Paul-Cézanne à Aix-en-Provence. Une quinzaine de résidents ont été évacués vers 9h, suite à une alerte donnée par un habitant du deuxième étage signalant la présence d’un engin explosif dans le bâtiment.

Intervention rapide des secours

Les pompiers ont été les premiers à intervenir, ayant eux-mêmes alerté les services de police vers 8h30. Une fois sur place, les pompiers ont effectué une inspection préliminaire de l’appartement en question, sans toutefois découvrir de dispositif suspect. Pour écarter tout danger potentiel, des démineurs ont été dépêchés sur les lieux vers 9h30.

Mesures de sécurité

En plus de l’évacuation de l’immeuble, la rue Paul-Cézanne a été bouclée par précaution. Les résidents évacués ont été accueillis dans un salon de coiffure voisin, où ils ont patienté dans l’attente de pouvoir regagner leurs appartements. L’intervention des démineurs visait à lever définitivement le doute sur la présence de la bombe signalée.

Conflit de voisinage à l’origine de l’alerte

Selon des sources proches de l’enquête, il semblerait que cette alerte à la bombe soit le résultat d’un conflit de voisinage. Cette hypothèse, si elle se confirme, soulignerait l’importance des vérifications rigoureuses dans ce type de situation pour éviter la panique inutile tout en assurant la sécurité des habitants.

Conclusion

L’intervention rapide des services de secours et des forces de l’ordre à Aix-en-Provence a permis de gérer efficacement cette alerte à la bombe. Bien que l’incident ait finalement été attribué à un conflit de voisinage, les mesures de sécurité prises ont assuré la protection des résidents et la vérification minutieuse de l’absence de danger. Les habitants ont pu retourner chez eux après le départ des démineurs, mettant fin à un matin de frayeur dans le quartier.