Lucile Randon qui est née le 11 février 1904 à Alès dans le Gard, est la doyenne des Français et des Européens, et même la vice-doyenne du monde, derrière la Japonaise Kane Tanaka qui à 119 ans.

CREDIT : Capture Youtube

Elle est fille de Paul Randon, instituteur à l’école primaire supérieure d’Alès qui est né le 17 juin 1866 à Sainte-Croix-Vallée-Française en Lozère, et d’Alphonsine Delphine Yéta Soutoul née le 27 mars 1869 à Cros dans le Gard. Elle naît avec une sœur jumelle, Lydie, qui meurt l’année suivante, le 4 août 1905 à Alès.

En 1979, âgée de 75 ans, elle prend sa retraite et entre à l’établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) des Marches en Savoie, où elle passe trente ans. Le 25 octobre 2009, elle arrive à Toulon et entre à l’EHPAD Sainte-Catherine-Labouré, à l’âge de 105 ans.

En janvier 2021, à presque 117 ans, sœur André est testée positive à la Covid-19 comme une grande partie des pensionnaires de l’établissement, mais guérit dans les semaines suivantes.

Elle a survécu facilement au Covid-19 qui l’a juste un peu fatiguée. “Elle passe au travers de tout”, “reprend le dessus de façon absolument incroyable”, et “quand on échange avec elle, elle dit: oh, de toutes les manières, j’ai connu la grippe espagnole”.

“Ca c’est terrible de pas pouvoir faire un geste seule”, dit cette dame qui a travaillé jusqu’à la fin des années 70 et qui à 100 ans s’occupait encore de pensionnaires plus jeunes qu’elle.

Elle fête donc ses 118 ans, elle est la deuxième personne la plus âgée au monde connu, dépassée par une japonaise de 119 ans pour le moment.

Emmanuel Macron, est son 18ème président , il a même envoyé à la vieille dame célèbre des vœux manuscrits pour 2022 finissant par un “très respectueusement”.